Mission N°2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mission N°2

Message  Babanek le 14/03/17, 05:16 pm

Compte rendu de mission

Nom de l’agent : Angel Dow
Identifiant de l’agent : Black Angel

Responsable : M Johnson
Date de début : 15-04-2023 - Date de fin : 16-04-2023
Intitulé de la mission : Sécurité 1-24-2023 "vol à Biotechnica"
Lieu de la mission : Night City – La Marina
Objectif : Elucider un vol de composants et protéger la prochaine livraison

Personnes rencontrées
nom fonction Raison
M Valentin - Professeur - Contact Biotechnica
Ambra - Assistante - Vamp Assistante du Pr Valentin – Maîtresse de Fynn – RIP
M Steewart - Responsable projet Responsable de projet chez Biotechnica
M Williams - Docteur - Chercheur affecté au projet
Wallace Fynn - Fixer Voleur et amant d’Ambra - RIP

Déroulement de mission

R-Team a été contactée par Biotechnica qui souhaite que nous enquêtions sur des vols qu’elle a subit dans un hangar de la Marina.
Nous nous y rendons sans tarder.
Nous sommes accueillis par une bombasse… à la peau tissée… une certaine Ambra qui joue immédiatement aux vamps avec mes 2 solos.
C’est l’assistante du professeur Valentin, notre contact, avec qui nous discutons rapidement.
Ils se sont fait dérober 2 fois de suite des bombonnes (3 à chaque fois) de 25 litres de X22, Y16 et Z12. Des gaz couteux et difficiles à obtenir, dont ils ont besoin pour leurs travaux.
Ils fabriquent soit disant un médicament en phase d’essai… ces composés me font toutefois plus penser à des compo de drogues de combat…

2 vols ont donc eu lieu dans le hangar N°18 sur la Marina. Ce hangar leur appartient, mais il est discret et sa sécurité sommaire (caméras et sécurité électronique standard).

Ils on subit un premier vol 6 jours avant, puis un second la veille. Les voleurs ont neutralisé les caméras (tir d’élite de loin – au pistolet lourd selon calibre) puis passé la sécurité électronique avant de pénétrer dans le hangar. L’absence de signalisation sur le hangar, et l’absence de traces de fouille prouvent que les voleurs savaient ce qu’ils cherchaient et savaient précisément où le trouver.
Une complicité interne semble évidente.

En plus de la bombasse et du professeur, le Docteur Williams est un chercheur qui travaille sur l’étude. La seule autre personne à être informée des livraisons des composants, de la disposition du hangar et des travaux menés, est le responsable du projet, un cadre de Biotechnica, un certain Monsieur Steewart.

En interrogeant le professeur, il a l’air clean et vraiment surpris et peiné par les vols, et encore plus par l’éventualité d’une complicité interne. Ambre est plus difficile à déchiffrer…
Questionnée sur son passé et sa peau tissée, pour la faire sortir de sa réserve, elle sort une histoire d’ancien employeur qu’elle aurait quitté dans des conditions violentes, qui l’auraient poussée à renforcer sa propre protection.

Le gang de la Marina n’est pas une option d’enquête… les Sauvages sont, comme leur nom l’indique, des sauvages. Inutile d’aller les voir sans un deal précis en tête.

La Pin-up continue son rentre dedans et file un rencart à l’un des solos… elle lui propose une soirée en boîte qui se suivrait probablement par une partie de jambes en l’air. Se faisant éconduire, elle attaque mon second compère qui se laisse tenter.
Je demande au professeur qu’il nous obtienne un rendez-vous avec son patron pour voir s’il est clean ou non… Il passe un coup de fil, nous en saurons plus le lendemain.
Pendant ce temps, avec l’autre Solo, on décide d’aller réveiller un peu le Doc Williams, en pleine nuit, pour voir ce qu’il a dans le ventre.

Sur la Marina, alors qu’on part prendre le métro, on se fait accoster par un mec au visage récemment brûlé au 3ème degré. Il prétend s’appeler Wallace et bosser pour un certain Fynn qui le terrorise et serait le responsable des vols. Il nous implore de le stopper, ne pouvant rien faire par lui-même.

Après avoir secoué quelques contacts, les éléments que j’ai sur ce Fynn sont maigres, ce serait un Fixer, un ancien des renseignements de l’armée US… son identité comme son apparence sont floues et différentes selon les sources. Ce serait par contre un gros connard et un vrai fondu.

Nous nous rendons finalement chez le Doc, passons le digicode et frappons à sa porte pour le réveiller en lui foutant un peu les pétoches. Le prenant au réveil et à rebrousse poils en inventant un crack lié aux vols, je suis rapidement persuadé qu’il n’est pas impliqué personnellement et qu’il est clean. Nous lui expliquons le pourquoi de cette mise en scène pour le rassurer et allons-nous coucher.

Le lendemain matin, notre solo noctambule a du mal à se lever, on demande au Corpo de nous l’envoyer fissa à la Marina, la baise, c’est une chose, le taf, c’en est une autre. Et l’un ne doit pas interférer sur l’autre.

Dès que nous arrivons, le doc nous confirme qu’une nouvelle livraison des 3 composés aura lieu en fin de journée. Il nous faut donc boucler tout cela avant qu’ils ne subissent un nouveau vol.
D’ailleurs, son boss propose qu’on escorte la marchandise depuis la Marina jusqu’à un dépôt sécurisé de la boîte… belle idée pour servir d’appât à un tir aux pigeons.
Nous avons rendez-vous avec ce M Steewart, on en parlera directement avec lui. Une fois passées les politesses d’usage sur « pourquoi on m’envoie des bébés » et « si vous préférez escorter la cam vous-même ce soir, on peut se retirer », je décide de ne pas énerver ce qui doit être notre commanditaire et essayant de savoir s’il est la pomme pourrie, je fais donc comme si je le pensais clean.
Lui exposant la situation et la probable trahison de l’un au moins de ses trois salariés, je propose un plan où nous serions seuls en charge de la réception des bombonnes et aurions 4 lots de fausses bombonnes à notre disposition.
Monsieur Steewart expliquerait à Ambra, Doc Williams et Prof Valentin que nous mettrons les 3 bombonnes en sécurité, indiquant un lieu différent à chacun d’entre eux.
Nous mettrions les vraies bombonnes en sécurité dans un lieu connu de M Steewart seul… Et nous escorterions de fausses bombonnes jusqu’au point décidé.
M Steewart n’aurait qu’à convoquer ses collaborateurs pour les occuper pendant que nous réalisons l’opération… et leur donner à chacun une info différente, en insistant sur le caractère confidentiel de celle-ci compte tenu de la probabilité d’une taupe dans l’équipe.

Selon la cache visitée, nous aurions le nom de la taupe… et si les vraies bombonnes sont ciblées ou si nous sommes attaqués sur le trajet avec les fausses bombonnes, c’est que la pomme pourrie aurait toutes les chances d’être Steewart lui-même… bien que j’omette de lui parler de cette conclusion potentielle.

Alors que nous nous préparons à recevoir les bombonnes et que le plan semble se mettre ne place proprement… la navette portuaire qui se dirige vers le navire livrant la marchandise explose… Il semble que les voleurs ne comptent pas attendre que la marchandise soit déchargée cette fois… Le plan tombe à l’eau, cela dit, le voleur devra faire pareil s’il ne veut pas qu’on lui mette la main dessus.
Nous « empruntons » une vedette à un plouc de base et abordons le navire.
L’équipage a été tué… des corps ont même été piégés puisqu’on évite de peu l’explosion d’une grenade.
On localise rapidement un couple retranché sur le poste de pilotage, Ambre et un mec qui ressemble au Wallace qui nous avait abordés, déguisement de brûlures en moins… ce doit en fait être Fynn.

Nous essayons de progresser discrètement mais les solos se font repérer et essuient rapidement un feu nourri.
De mon côté, je contourne la scène pour monter au poste de pilotage et surprendre ses occupants.
Au moment où j’arrive derrière eux, Fynn a été abattu. La vamp est hystérique et décidée à massacrer mes coéquipiers pour venger son homme… Je lui plante un PM dans la nuque et lui laisse une chance de devenir une fille sage… elle ne la saisit pas et je suis contraint d’écourter son existence.
Je préviens M Steewart que la taupe était Ambre, qu’elle est neutralisée et que la marchandise est sur le bateau… dans la Marina… que nous n’allons pas tarder à quitter avant que la police du port n’arrive.
Monsieur Steewart a l’air satisfait… nous aussi du coup, on rentre prendre une douche. Malgré un Fynn ancien militaire et fin tireur, on s’en sort tous, et sans trop de bobos pour les solos.

_________________
Que la Force, les Passions, les Kamis et les Fortunes, les 7 et Rhollor et les Anciens Dieux accompagnent vos lancers de dés.
avatar
Babanek
vieux lycans

Masculin

Messages : 153
Age : 32
Date d'inscription : 09/02/2017
Activités hobbystiques : JDR, jeux de société, de cartes, dessin, manga


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum