Mission N°4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mission N°4

Message  Babanek le 14/03/17, 05:17 pm

Sac de noeuds global

Le 29 octobre, vers 17h, on reçut un coup de fil à l’appart, nous convoquant chez Mr Johnson.
Fatima Jones notre Medtech, Mariah Bloody l’une de nos Solos et Black Angel notre Fixer étaient de la partie.
Johnson fut bref, visiblement occupé par d’autres problèmes : cette mission d’exfiltration serait de la sous-traitance pour une fixer nommée Loïs Smith. Elle était pressée et nous donnait rendez-vous au bar l’Absinthe ce soir avant minuit. Nous devrions y demander un cocktail spécifique, la « Nuit torride », pour qu’elle vienne nous donner les détails de notre mission.

Sortis du bureau de notre boss, nous fîmes le tour des informations que nous possédions :
- l’Absinthe était connue pour être un bar select, situé au 15e étage d’un immeuble de la Marina nord et hiérarchisé sur 5 niveaux.
Il était sous protection des Gnolls, une milice associative dont le tag est une tête de hyène.
- Angel connaissait le pseudonyme de Loïs Smith comme celui d’une fixer fiable, anciennement Runner connue sous le nom de Shadowlink.

Il appela le Professeur Valentin de Biotechnica, en vue de déposer du matériel dans son entrepôt, proche de l’Absinthe. Or ce fut impossible, son entrepôt ayant déménagé.
Mariah, dont l’appréciation en termes de look était plutôt pertinente, nous annonça que nos vêtements étaient adaptés au milieu select dans lequel nous nous rendions.
Sur la plus proche borne Dataterm, je passais rapidement en revue les informations sur le bar, notant que la « Nuit torride » coûtait la bagatelle de 50 Eb !

On se rendit au bar vers 20h30, remarquant au passage les tags des Gnolls sur tous les bâtiments environnants. Le bar, décoré principalement de bois et d’aluminium, était peu fréquenté et ses serveurs habillés d’une livrée unie, en adéquation avec leur couleur de cheveux. Un escalier dans un tube en verre, au fond de la salle, menait aux étages supérieurs. S’installant, on commanda sur la tablette placée au centre de la table une tournée de « Nuits torrides ». Magenta vint bientôt nous chercher et nous invita à le suivre à l’étage, jusqu’au 5e niveau. On s’installa à nouveau, sur une table isolée des autres par un paravent. Magenta nous servit nos cocktails 10 minutes plus tard : plutôt fameux, mais franchement trop cher !
Vers 23 heures, un couple s’installa un peu plus loin. Du bas provenait un peu plus de bruit. On finissait nos gâteaux apéros quand arriva la fameuse Loïs. Elle se présenta elle-même comme intermédiaire et nous annonça qu’elle avait spécifiquement demandé notre équipe. Elle sortit une holophoto présentant notre cible : une jeune fille nommée Camille. Fille d’un chef de gang important, elle avait été capturée par le gang des Bloody Cross. Elle sortit ensuite un écran sur lequel elle passa la vidéo de la demande de rançon : 400 000 Ed étaient demandés sous 72h (60h restaient à ce moment-là), sans quoi la fille serait expédiée à son père en petits morceaux. Loïs nous demanda de faire comprendre aux ravisseurs qu’on ne devait pas faire de chantage aux puissants.
A nos questions sur les Bloody Cross, elle répondit qu’ils étaient un petit gang dont le symbole était une croix ensanglantée. Elle ne savait pas où ils se trouvaient.
La puce vidéo, de la demande de rançon (l’originale et unique version selon elle) avait été livrée dans une boîte aux lettres, 3h après l’enlèvement.
Camille était une pré-ado de 50 kg sans implants, habillée sur mesure de vêtements d’adultes. Restant évasive, Loïs annonça qu’elle aurait été enlevée durant une transaction.
Elle nous quitta en nous disant que 1000 Ed se trouvaient sous nos chaises et que l’on en recevrait autant si tout se passait bien.

Une fois seuls, Angel nous confia qu’il la soupçonnait de nous avoir bourré le mou à propos du commanditaire et que d’autres équipes risquaient d’être sur le coup.
Puisant sur mes fonds, j’achetai dans un magasin proche un ordi portable Apple 12C pour analyser la puce. Je pus déterminer que la puce était en effet originale et que l’image ne semblait pas trafiquée. La vidéo avait été réalisée dans un sous-sol avec des poutres en bois, par un caméraman équipé d’un cyber optique et d’une épée portée dans son dos, d’après son ombre. Une seconde ombre attestait d’un complice. Le fond sonore, lui, avait été bidouillé : une partie du son avait été atténuée et je pu, après un petit travail numérique, obtenir « … Marie a été embauchée pour ralentir les recherches et bloquer les Runners qui nous courent après... » ainsi que « …la livraison prochaine… ».

Angel appela immédiatement Loïs pour lui demander si le nom de Marie lui évoquait quelque chose, sans succès.
Sur Dataterm, j’effectuai une recherche sur les Bloody Cross : petites racailles touchant à tous les domaines, ils étaient peu spectaculaires. Voilà qui n’était pas cohérent avec un enlèvement de si grande envergure… ils étaient apparus dans la zone de combat, comportaient initialement des Runners et devaient compter dans les 50 membres. Leur activité principale était le recel et la revente. On put voir la photo d’Edgar, leur chef.

Notre fixer eut soudain un flash, se souvenant d’avoir entendu parler de la « p’tiote Camille » toujours fourrée dans les sales coups. Elle n’aurait en réalité rien d’une enfant, serait Fixer ou Techie. Fatima se souvint d’un projet médical visant à bloquer la croissance des gens… Camille serait l’un des sujets d’expérimentation de cette pratique, devenue courante il y a une dizaine d’années.

Exploitant cette piste, Angel contacta Bluenight, son indic versant dans les armes, qui lui expliqua contre un copieux transfert de crédits, que Camille était complètement allumée et en réalité le chef du gang des Liers Dies trafiquant des armes et probablement couvert par une corpo. Autant pour les bobards de Loïs Smith…
Puis il appela Big Data, des Brainiacs, qui confirma que les Liers Dies étaient trafiquants d’armes et indiqua que la planque des Bloody Cross se trouvait vers Night City Nord.
De Jack the Reaper, des Equarisseurs, il obtint une adresse à Night City Nord et je téléchargeai le plan du quartier en vue d’une visite.

Sur Dataterm à nouveau, je repérai un autre gang du quartier, les Phénix, pour lequel semblaient bosser les Bloody Cross. Angel obtint un rendez-vous avec l’un de leurs lieutenants, nommé Jefferson, d’ici 12h.

Ne voulant pas perdre notre temps, on se rendit à l’adresse de la planque des Bloody Cross : un bloc résidentiel avec leur tag, dont la peinture ne devait pas avoir 1 mois. Pas de guetteurs apparents.
On décida de se reposer un peu, se gardant 50h au réveil pour démêler ce merdier.
La voiture de Jefferson se gara au rdv vers 13h. Il nous expliqua que les Bloody Cross faisaient du gardiennage pour les Phénix. Une fois notre problème connu, il nous concéda l’autorisation de faire ce qui devait être fait avec les Bloody Cross, mais de ne pas toucher à la marchandise.

Maintenant qu’on ne risquait plus de fâcher un gros poisson, on se pointa à la planque des Bloody Cross. Les caméras de surveillance arrosant l’entrée étaient fracassées. On frappa à la première porte, où un couple de petits vieux nous indiqua le 6e avant de s’enfermer à double tour. La porte d’un des huit appartements était entrouverte, alors on commença par-là, habités d’un mauvais pressentiment. Bingo ! Un véritable carnage avait eu lieu il y a peu.
Sept corps avaient été massacrés rapidement. Un paysage très détaillé et dessiné avec du sang occupait tout un mur, devant représenter une bonne heure de boulot. Les blessures avaient été faites avec une arme blanche très tranchante (mono filament ?), probablement par une seule et même personne. Fatima repéra un corps couvert de brûlures de cigarettes, semblant habité par un reste de vie. Le mourant lui dit « Marie… île de la Blague… » avant de trépasser. Il possédait un téléphone crânien, où je téléchargeai un journal d’appel. La fameuse « Marie » avait appelé à l’heure de la mort de ses collègues, il y a de ça 1h.
Nous avions tous un jour ou l’autre entendu parler d’un duo comprenant un assassin surdoué avec une lame (un ancien d’Arasaka) et un peintre laissant un tableau de sang sur tous ses contrats : Bunny & Clyde, des pointures dans le milieu de l’assassinat.
On fit un tour dans l’appart, constatant qu’il n’avait pas été fouillé. Le caméraman brûlé, ne portant aucun signe du gang, avait dû être embauché par les Bloody Cross. Je trouvai dans son répertoire téléphonique l’adresse de son collègue, au sud de Night city.

_________________
Que la Force, les Passions, les Kamis et les Fortunes, les 7 et Rhollor et les Anciens Dieux accompagnent vos lancers de dés.
avatar
Babanek
vieux lycans

Masculin

Messages : 202
Age : 32
Date d'inscription : 09/02/2017
Activités hobbystiques : JDR, jeux de société, de cartes, dessin, manga


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Mission N°4 - par Angel Dow dit Dark Angel

Message  Babanek le 10/09/17, 05:34 pm

29 octobre 2023 - Par Black Angel

E-Do, Bloody Marya et Doc Jones sont convoqués avec moi chez Johnson – 17H.

Le client est pressé, nous avons rendez-vous à l’Absynthe avant minuit où nous demanderons une nuit torride pour récupérer les infos, la mission sera une extraction à réaliser en sous traitance.

Client : Loys Smith (Fixer). Assez fiable selon mes sources, mais pas forcément souple. Potentiellement ancienne netruneuse du nom de ShadowLink.

Doc Jones demande si nous pouvons avoir un brouilleur, demande accordée par Johnson.

L’Absynthe est un bar avec vue sur la marina, en hauteur, au 15ème étage. Selon Jones, ce bar est select et placé sous la protection d’un petit gang local. Une hiérarchie s’organise au sein du bar avec cinq niveaux pour accéder aux salons particuliers.

J’essaye d’appeler le Professeur Valentin de Biotechnica pour voir si nous pourrions poser du matos dans leur entrepôt en proximité, mais c’est malheureusement pas possible car ils ont quitté leur entrepôt de la Marina.
Nous passons chercher quelques vêtements plus « select » à l’appart.
E-Do se renseigne sur le gang qui surveille le bar, il s’agit des Gnolls, un petit gang tranquille agissant plutôt comme milice privée sur certains lieux, dont le symbole est une hyène.

Nous prenons le bus pour nous rendre là-bas pour 20H30.
Après avoir coupé le groupe en deux pour prendre l’ascenseur, nous arrivons dans le bar. Je me dirige vers la barmaid pour demander une nuit torride. Elle nous désigne magenta, le serveur qui doit s’occuper de nous.
Magenta nous amène vers un escalier en colimaçon et nous fait monter au cinquième étage où il nous désigne une table isolée par des paravents. Magenta revient quelques minutes plus tard et nous apporte quatre verres.
Nous commandons ensuite à manger, ils ne vendent que de la nourriture naturelle… assez chère.
Le bar est calme et tranquille, nous consommons en attendant le contact.
Un couple s’installe à côté de nous vers 23h30. La femme vient s’installer vers nous à minuit, son visage ne correspond pas à ce que j’imaginais. Elle se présente comme Loys Smith - intermédiaire.

Elle aurait spécifiquement demandé notre équipe. Elle nous présente notre cible, en nous donnant la photo d’une enfant : Camille. Nous n’aurions pas besoin de savoir qui elle est pour effectuer la mission. Il s’agit de la fille cadette d’un chef de gang important. Sa fille a été capturée par les membres des Bloody Cross pendant une transaction qui a mal tourné. Elle nous transmet la vidéo de la demande de rançon, les Kidnapeurs demandent 400 KEb sans quoi ils renverront la petite en morceaux dans les 72 heures (il nous reste 60 heures pour la retrouver).
Son père souhaite que nous retrouvions la petite et la ramenions vivante, tout en faisant comprendre que faire du chantage à des puissants n’est pas recommandé.

Les Bloody Cross sont un gang récent dont je ne connais rien (2 ans à peu près). Loys nous donne un N° de téléphone où la contacter.
Sur la demande de rançon, Camille est une jeune fille préadolescente vêtue comme une adulte, avec des vêtements à sa taille.
Nous trouverons 1000 Eb sous nos chaises et la même chose si tout se passe bien. Elle nous demande de ne pas hésiter à la contacter pour la tenir informée de la suite des opérations.

Après qu’elle soit partie, je me dis que nous ne sommes pas seuls sur l’affaire. J’ai par contre l’impression claire qu’elle nous a menti dans les infos transmises concernant le père de la petite qui n’est probablement pas un ganger.

Edo étudie le film, il semble que ce soit bien un original.
Sous-sol humide et vieillot aux poutres de bois. Une voix enregistrée délivre le message. La fillette pleure. Nous remarquons l’ombre du caméraman, la vidéo semble tirée d’un Cyber optique et le caméraman semble porter une épée, on repère une deuxième ombre à ses côtés.
Sur le film, la bande son a été modifiée pour cacher les bruits de fond et laisser uniquement les pleurs. La bande son récupérée parle d’une certaine Marie qui aurait été embauchée pour ralentir les recherches et bloquer les runners qui leur ne manqueront pas de leur courir après. Ils parlent également d’une prochaine livraison.

Edo cherche des renseignements sur les Bloody Cross, ils ont une réputation merdique de petite racaille, leur chef serait un certain Edgar. Initialement des runners qui seraient apparus dans la zone de combat.
D’après moi, les Bloody Cross seraient une petite cinquantaine.

En réfléchissant, je me souviens que quelqu’un m’aurait parlé d’une petite Camille… probablement Blue Night. Je l’appelle. C’est une petite toujours fourrée dans des sale coups, mais ce n’est pas une petite, il ne faut pas se fier à son apparence …

D’après Doc Jones, une expérimentation pour créer des poupées de chair à la croissance bloquée aurait eu lieu… Camille pourrait en être le résultat. Ce projet aurait été mené depuis une bonne dizaine d’année mais reste assez secret et intéressant uniquement pour une clientèle très spécialisée…

Je rappelle Blue Night pour le cuisiner : Camille est un peu allumée, c’est en quelque sorte la chef d’un gang, The Liar Dies… elle est dans le trafic d’armes. Blue Night pense qu’ils peuvent être affiliés à une corpo.

Les Bloody Cross auraient une planque au bord de Night City Nord… En appelant Jack, il me file une adresse à Night City Nord.
La planque citée se trouve dans le quartier du gang des Phénix… D’après Big Data, les Bloody Cross bossent pour les Phoenix, qui sont des trafiquants (recel et vol de matériels). Big Data me cale un rendez-vous avec un certain Jefferson, des Phoenix, avec qui il peut m’organiser un rancard d’ici une douzaine d’heures.

Nous passons à l’appart récupérer nos flingues puis nous allons à proximité de l’adresse qui nous a été donnée. Là-bas, au milieu d’un quartier résidentiel, les murs sont couverts de tags, dont un tag symbole des Body Cross, datant visiblement de moins d’un mois.

En rôdant autour, nous ne voyons pas de guetteurs dans le coin. Nous allons nous coucher.
Le lendemain, vers 9 heures, nous nous levons puis retournons dans le quartier des Phoenix.
Big Data m’appelle, nous avons rendez-vous à 13 heures, nous trouverons Jefferson dans une voiture devant une adresse qu’il m’indique.

Je me rends au rendez-vous et discute avec Jefferson, il ne m’apprend pas grand-chose puisque je décline la proposition de payer 10 KEb pour avoir de l’info, il m’indique donc simplement que les Bloody Cross bossent pour eux comme des protecteurs et que si nous agissons, nous devrions éviter de récupérer ce que nous trouverions sur place et pourrait appartenir aux Phoenix.

Vers 14H, nous nous approchons du bloc résidentiel lié à l’adresse. Les caméras en proximité sont pétées. Nous rentrons et commençons à chercher, après avoir fouillé le sous-sol, nous allons interroger une habitante qui nous oriente vers le 6ème étage.
Arrivés sur le pallier, Marya détecte une porte entre ouverte. Elle s’approche, pousse la porte et découvre un cadavre dans une mare de sang. Une fois entrés, nous voyons 7 corps au sol, dans un bain de sang. Les mecs n’ont pas eu le temps de réagir avant le carnage, ils se sont fait dégommer par l’extérieur.

Sur le mur, un paysage est dessiné avec du sang… le dessin a dû prendre au moins une heure. Les cadavres ont été pour la plupart tués par arme blanche. L’un des corps a été torturé à en croire les brûlures de cigarettes, mais il semble encore vivant. Il susurre… « Marie… Ile de la blague » dans un dernier souffle. Sur son implant téléphonique, le mort a émis un appel à l’heure où l’attaque a eu lieu et reçu un message en retour d’une certaine Marie.

D’après Jones, la torture a été réalisée par un pro. L’appartement n’a pas l’air d’avoir été fouillé. La mort remonte à une heure ou deux. Les morts semblent avoir été tués de la même main. Tout cela me fait penser (notamment la peinture) à l’œuvre d’un duo : Bunny and Clyde, des runners assassins.
Avec un appel à Silvo, j’ai confirmation de ce que je pensais.
Bunny est une exotique, elle a des oreilles de lapin, elle est timbrée et très dangereuse au sabre avec lequel elle aurait suivi un entraînement spécial… Clyde, lui, est un ancien d’Arasaka, qui aime torturer ses victimes en les brulant à la cigarette. Ils sont généralement joignables au restaurant « La Pasta ». Ce sont deux femmes… modifiées.

En fouillant l’appartement, des indices nous font penser qu’une des victimes aurait été embauchée par les Bloody Cross, en même temps qu’un collègue à lui qui serait dans une autre planque au sud de Night City… dans un autre quartier dont nous obtenons l’adresse en récupérant les données issues de l’implant téléphonique de notre torturé.

Héléna et Marya vont pas très bien et jouent les chochottes, le Techie aussi… je crois qu’on appelle ça les pétoches en argot commun.

Ils rentrent à la corpo, je passe un coup de fil à Ripper pour qu’il ramène ses fesses en choppant un autre solo. Et je contact Bog pour qu’il nous file un coup de main.

Bog se renseigne sur Bunny and Clide, ils traineraient dans le quartier italien, notamment dans un restau où ils auraient leurs habitudes, « La Pasta ». Piste confirmée.
Nous nous donnons donc rendez-vous là-bas.

Bog se rend compte qu’ils ont réservé et sont sur place, ils y avaient rendez-vous à 13H.

Nous y rencontrons Bunny and Clyde. Nous discutons le bout de gras en déjeunant avec eux, c’est Clyde qui parle, Bunny a l’air un peu déjantée avec ses oreilles de lapin.
Ils ont bien été recrutés par Loys et après discussion semblent OK pour qu’on « coopère » ou en tous cas qu’on ne s’oppose pas. Nous proposons un échange de renseignements, lorsque je parle d’une île, je vois que Clyde a l’info et est ennuyée qu’on l’ait aussi… Ils nous donnent une adresse à Night City sud, au 5ème… A nous de voir si on prend le risque d’y perdre du temps.

D’après Fatima, le vrai nom de l’île de la Blague serait l’île de la Crête.
Nous allons vers la Marina, je me rappelle avoir entendu parler d’un mec un peu louche, Jeffer, qui louerait des bateaux, nous allons le voir.
Je paye 700 Eb de location plus 4000 Eb de caution que nous parvenons à faire prendre en charge par la corpo, conditions pour récupérer un vieux rafiot qui sera modifié pour être plus silencieux.
Il est 16 heures, nous avons une heure de navigation pour aller à l’île de la Crête, préférant y aller de nuit, nous envisageons d’aller faire un tour à l’adresse à Night City.

Au 5ème habite une Maria… Ses fenêtres donnent à l’est, Telma monte dans l’immeuble d’en face pour prendre position, Bog passe un coup de fil en expliquant qu’ils ont gagné deux pizza et sonne pour monter les livrer 30 minutes plus tard.

Fatima et Ripper, montent par les escaliers pendant que Bog prend l’ascenseur.
Ils se mettent en position au 5ème, moi je reste en position au pied du bâtiment alors que Telma est montée trouver une position de SNIPE dans le bâtiment d’en face.
L’assaut est donné lorsque Bog sonne pour livrer les pizzas. Telma abat un gars alors que Ripper en bute un autre à travers la porte.

J’ai alors la surprise de voir une nana passer par la fenêtre pour descendre en rappel. Je l’attends à l’atterrissage et l’immobilise avec une prise de judo académique.

Nous causons un peu, elle a été payée pour ralentir des runners et n’a pas de lien direct avec les Bloody Cross, elle me confirme qu’ils sont sur l’île de la crête, ils y sont une vingtaine, leurs chefs sont complétement déjantés : Edgar, Royce et Joshua.

Je sors l’arme de la veste de la jolie demoiselle et lui confisque ses chargeurs avant de la laisser filer en moto.

Pendant ce temps, Telma snipe un troisième gars, puis Ripper rentre dans l’appart pour finir le boulot.
Ripper utilise le treuil pour descendre me rejoindre en rappel alors que Fatima et Bog descendent par l’escalier, Telma nous rejoint en bas, nous nous cassons avant l’arrivée des cops.

Nous arrivons à la marina vers 17h30.
Nous mangeons les pizzas que Bog avait récupérées pour affiner sa couverture, puis nous faisons quelques courses dans une boutique locale de ma connaissance avant de prendre le bateau.
Il commence à pleuvoir.

Bog et Fatima prétextent des difficultés de digestion pour nous fausser compagnie… Elle était pourtant fameuse cette pizza… Juste au moment où nous allons entamer la partie commando qui ne me plait pas non plus, une nouvelle crise de pétoches semble une meilleure explication !

Telma, Ripper et moi poursuivons la mission tous les trois. Ripper prend les commandes du bateau alors que je le guide.
Après la tombée de la nuit, nous arrivons vers l’île et la contournons pour prendre par la pointe opposée aux quais et accoster vers les falaises. Pendant l’approche, nous visualisons un sniper dans une tour de surveillance, nous coupons le moteur et ramons jusqu’aux falaises pour rester discrets. Il y a beaucoup de houle, les vagues nous jettent contre la falaise, j’ai juste le temps de lâcher l’ancre avant que le choc nous éjecte tous les trois du bateau.

Nous escaladons rapidement 3 la falaise et nous retrouvons à proximité d’un bâtiment d’où émane de la lumière à certaines fenêtres. La construction a un étage dont quelques fenêtres sont barricadées.

Une patrouille de 6 mecs armés passe sur le chemin faisant le tour de l’île, nous restons planqués.
Nous contournons ensuite le bâtiment pour offrir à Telma un angle de tir sur le sniper de la tour, la fenêtre juste à côté a malheureusement les volets fermés, nous essayons de les crocheter sans succès, nous aurions aimé pénétrer par-là après avoir nettoyé le sniper.

Ripper et moi faisons le tour pendant que Telma reste en position pour abattre le sniper au besoin.
Nous finissons par trouver une fenêtre dont les volets ne sont pas fermés, je jette un œil, elle donne dans la cuisine, deux gangers sont en train de discuter… On envisage l’assaut et je dis à Telma du butter le sniper, à ce moment, Clyde intervient sur notre Comlink, il s’est branché sur notre fréquence… il nous conseille de ne pas tirer, il y aurait une trentaine de personnes dans la maison !... Nous nous ravisons et contournons la cuisine pour arriver vers une nouvelle fenêtre qui donne sur une salle à manger, sans personne à l’intérieur, il va falloir rester discret le plus longtemps possible si nous voulons en sortir en vie.

Je brise la vitre silencieusement et Ripper et moi rentrons, lorsque je préviens Telma au Comlink, j’entends un blip de connexion ou déconnexion, Clyde ne répond plus, nous décidons de changer de fréquence.

Après avoir traversé le salon, nous ouvrons une porte qui donne sur un hall, un mec marche sur une mezzanine au-dessus, nous restons planqués et attendons que la voie soit libre pour traverser et essayer de rejoindre la pièce dont la fenêtre doit amener vers Telma. Dès qu’il n’est plus visible, nous traversons discrètement et arrivons vers la pièce visée, en ouvrant doucement la porte, nous tombons dans un dortoir où dorment 8 gangers. Nous refermons et piégeons la porte avec une grenade lacrymo, puis nous indiquons à Telma de faire le tour pour nous rejoindre en passant par le salon, en attendant, nous inspectons la porte d’à côté… personne, juste des douches.

Telma arrive à la porte du hall en face de nous, nous pouvons ainsi voir tous les angles de la mezzanine… visiblement personne… nous prenons l’escalier et montons à l’étage. Nous nous dirigeons alors vers la pièce que nous avions repérée de l’extérieur et dont les fenêtres sont barricadées. Ripper passe en premier, lorsqu’il ouvre la porte, un mec avec un katana se rue sur lui, alors qu’il envisage de lui mettre un coup de crosse dans la tête, il s’aperçoit que le mec a une plaque faciale… Il se résous à lui mettre une rafale de fusil d’assaut dans la carafe. Le mec prend deux balles et tombe… l’alerte est donnée. Dans la pièce, un lit et la gamine allongée dessus.
Nous décidons d’essayer de sortir par une fenêtre de la mezzanine, Telma garde le couloir, Ripper court vers la fenêtre pour préparer notre sortie, moi je me rue dans la chambre pour récupérer notre cible, je lui file un flingue en lui indiquant que nous sommes là pour l’exfiltrer, ça tire déjà dans le couloir !

Après deux grosses rafales, les mecs ont dû vider leurs chargeurs, j’espère que Telma et Ripper sont encore debout !
Je profite d’une seconde sans détonation pour entraîner la petite derrière moi et nous nous ruons vers Ripper. Ce con est au sol, visiblement dans les vapes, un mec avec un fusil d’assaut viens de l’assaisonner, je lui tire une balle dans le thorax mais il tient encore debout, Camille tire aussi, sans effet... trop de blindage. Le gars se retourne vers nous alors qu’un autre gars armé d’un PM sort de la pièce, va falloir faire dans l’efficacité, je lui met une balle pleine tête. Camille touche le second qui s’écroule aussi, je mets un coup de pied à Ripper pour essayer de le réveiller… Dans le couloir, derrière nous, Telma a couché un gars mais essuie le tir de trois autres mecs…

Elle nous rejoint et se retourne pour tirer sur un ganger qui se présente à sa suite, il tombe.
En bas, nous entendons la détonation de la grenade lacrymo qui piégeait le dortoir.

Je dis à Camille de passer par la fenêtre, elle saute.
Telma saute à son tour, ses blessures aux jambes l’empêchent de faire un saut correct, elle s’effondre au sol, je saute à mon tour à côté d’elle. Ripper qui s’est relevé couvre notre sortie avec une grenade, des gars ont dû passer l’angle du couloir, nous entendons de nouveaux tirs.

Deux voix au Comlink, Bunny : « Ils sont sortis ! »… Puis Clyde : « Un bateau vous attend sur les quais ». A priori, le nôtre ne serait plus en état.

Ripper saute à son tour. Il réveille Telma.

Nous jetons un œil sur la falaise, notre bateau est effectivement mort, nous prenons la route et nous arrêtons avant d’être dans la ligne de mire du sniper, je prends le fusil de Telma qui n’est plus en état, je vise, mais ne vois personne… Nous continuons notre route, je demande à Clyde quel chemin il nous conseille et nous suivons la route principale, croisant deux patrouilles dézinguées sur le chemin. Lorsque nous arrivons vers le quai, je vois que Clyde se trouve en position de snipe dans une tour. Je lui conseille de descendre pour nous rejoindre sur le quai, il annonce qu’ils ne prennent pas le bateau avec nous et nous laissent la prime…
Nous rentrons donc avec le bateau des gangers et le négocions contre 1500 crédits en plus de la caution qui sera remboursée à la corpo.

Nous prenons rendez-vous avec Loys pour lui ramener Camille.
Nous touchons 1000 Eb tous les trois, je me fais rembourser par la corpo, après un peu de négo, les 700 Eb de location du bateau.

_________________
Que la Force, les Passions, les Kamis et les Fortunes, les 7 et Rhollor et les Anciens Dieux accompagnent vos lancers de dés.
avatar
Babanek
vieux lycans

Masculin

Messages : 202
Age : 32
Date d'inscription : 09/02/2017
Activités hobbystiques : JDR, jeux de société, de cartes, dessin, manga


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum